Voyage sur un champ d’irrigation TIPA

Aujourd’hui, nous sommes allé visité un projet TIPA près de Beer Shéba. TIPA est l’acronyme de Techno-Agriculture Innovation for Poverty Alleviation (Innovation Technico-Agricole pour la Lutte contre la Pauvreté; il est financé par le département des Affaires Étrangères israélien. Il était intéressant de voir directement l’impacte qu’un simple projet comme celui-là peut avoir sur une communauté rurale . Il n’est pas rare, pour ce genre de projets TIPA en régions arides, de voir le rendement des récoltes tripler. À juste titre, les bénéfices économiques de tels accroissements ont un grand impact sur les communautés et villages où ils sont implantés. Les projets sont créer avec un fonctionnaire de l’ambassade israélienne et qui est directement affecté au projet en tant que technicien. Ces personnes reçoivent une formation spécifique en Israël en ce qui concerne le projet et ils deviennent responsables de l’instauration des protocoles de formation qui sont en place pour les petites parcelles agricoles. Ils travaillent également ensemble, avec des coordinateurs de projet, afin de déterminer les procédures d’exploitation adéquates spécifiques au projet local.

J’ai été époustouflé de voir le contraste très net entre la couleur du projet TIPIA comparée à celle du paysage environnant. C’était littéralement comme une oasis verte dans le désert. C’est vraiment incroyable comme une petite quantité d’eau  peut réellement transformer le paysage. À ce Projet particulier que nous avons visité, ils ont une source d’eau profonde avec une pompe électrique immergée alimentée par un groupe électrogène diesel. La pompe a besoin de fonctionner approximativement 4 à 6 heures par jour pour assurer un approvisionnement en eau suffisant pour 5 ha. Heureusement, notre approvisionnement à Beer Shéba est plus que suffisant pour fournir les quantités d’eau préconisées pour la zone d’irrigation. Actuellement, on nous a dit que notre capacité maximale de pompage avec une pompe submersible à 60m de profondeur, est un débit de 50-60 m3/h. Nous avons l’intention de pomper 2 à 3 m3 pour remplir notre bassin de rétention afin de garder une réserve s’il devait y avoir une perturbation dans l’approvisionnement en eau du jardin. 
 

Le réservoir de Beer Shéba - Remplis en 3 ou 4 pluies.

Ainsi qu’il était indiqué dans l’article sur les statuts du Projet, nous travaillons régulièrement avec l’ambassade israélienne, ici à Dakar, à une proposition de financement pour installer un projet TIPA à Beer Shéba.

Le réservoir de Beer Shéba - Remplis en 3 ou 4 pluies.

beersheba Projet Beer Shéba Beersheba Project Beer Shéba Beer Shéba Projet TIPA