Nouvelles de la mission au Sénégal - 2018

Les églises du Sénégal, Jokeel et Louise, l’équipe de Beer Shéba et notre famille dispersée, vous saluent chaleureusement ! Voici quelques nouvelles du champ missionnaire :

Beer Shéba

La sixième promotion est partie et la septième se prépare à venir. Regardez la petite vidéo en cliquant sur le lien https://youtu.be/bGqrRz0zmTo. Les jeunes diplômés racontent comment cette année à Beer Shéba a transformé leur vie.

 

Stagiaires 2018

 

Stagiaire
Stagiaire
Stagiaire
Stagiaire
Stagiaire
Stagiaire

Guérisons et conversions

Bastien, un jeune chrétien suisse de Neuchâtel, était venu passer quelques mois à Beer Shéba l’année dernière pour se former à l’agriculture bio et grandir dans la foi. Il y a quelques semaines, il est revenu nous rendre visite avec sa fiancée Sarah. Pendant leur séjour, ils ont vécu des choses extraordinaires : Dieu les a utilisés pour guérir un grand nombre de personnes malades dans la communauté. Bastien a manifesté un don de guérison dont il n’était pas conscient auparavant. Au marché de Mbour, il a prié pour un boutiquier qui a été instantanément guéri. Le boutiquier a rameuté tout le marché et la mention du nom de Jésus a déclenché une réaction très agressive de la part de plusieurs personnes, au point où il a fallu les évacuer pour éviter la violence. Le dimanche suivant, au culte de Beer Shéba, il n’y avait personne pour demander la prière comme d’habitude, puisque tous avaient déjà été guéris ! Plusieurs stagiaires de Beer Shéba ont eu l’occasion de prier pour des malades qui ont été guéris. C’est comme si le Saint-Esprit avait soudainement soufflé sur nous. Merci de prier pour que ce vent de réveil continue. Toute l’équipe de Beer Shéba le ressent. Nous passons plus de temps à chercher Dieu et à écouter le Saint-Esprit dans nos réunions.

La semaine suivante, Éric a eu l’occasion de partager l’Évangile avec un professeur de philosophie du Lycée Français de Saly, qui avait été l’enseignant de Johanna l’année dernière. Le professeur était stupéfait que les paroles qu’il entendait étaient exactement les mêmes que celles d’un rêve qu’il avait fait la nuit passée. Le soir même, il a vécu une expérience de conversion dans sa chambre et s’est engagé avec le Seigneur. Une grande joie pour toute l’équipe ! Il est venu au culte de Mbodiène. Merci de prier pour lui car il est très attaqué dans son travail.

L’église de Beer Shéba grandit sous l’impulsion de Nicolas, un ancien stagiaire qui est entré à plein temps dans le ministère. En dehors de l’église, il s’occupe du club d’enfants et de 6 cellules de maison qu’il a implantées autour de Beer Shéba. Nicolas est un Chrétien rempli de l’onction du Saint-Esprit. Le travail qu’il accomplit malgré son handicap (il est presque aveugle) est extraordinaire. Merci de le soutenir dans la prière, pour qu’il puisse trouver une épouse qui l’accompagne dans son ministère. Beer Shéba est en train de l’aider à construire une petite maison de deux chambres dans son village.

Nouveaux projets

Un pasteur coréen qui a fondé un village chrétien dans son pays qu’il a appelé le « Jesus Village », est venu nous enseigner un nouveau système d’élevage pour nos poulets et nos porcs. Les animaux sont élevés sur un sol composé de matière végétale dans lequel des micro-organismes cultivés sur place sont répandus régulièrement pour assainir la litière en tuant les pathogènes. Le résultat : un élevage sain, sans odeur, où les animaux n’ont plus besoin d’être vaccinés. Une révolution que nous avons adoptée avec enthousiasme…

 

Porcherie coreenne

La nouvelle porcherie «coréenne »

 

L’atelier de transformation de la viande se modernise de plus en plus ! Serge et Fabienne Herrbrech, un couple pastoral de Saint-Dié ayant des années d’expérience comme responsables d’une entreprise alimentaire, viennent nous aider régulièrement pour mettre en place la formation à l’hygiène et équiper l’atelier en matériel. Nous vendons désormais les saucisses, les hamburgers et les poulets dans un supermarché de Dakar. Grâce à nos ventes, nous arrivons à couvrir près de la moitié de notre budget de fonctionnement. En route vers les 100% !​

Labo

Le « labo » climatisé pour la transformation de la viande à Beer Shéba

 

Grâce aux agriculteurs chrétiens emmenés par Joël et Ruth Nussbaumer, nous avons pu avoir un magnifique tracteur qui nous rend bien des services. Le prochain projet est la construction d’un atelier de transformation du moringa : poudre, gélules et huile bio sortiront bientôt de Beer Shéba. Nous allons essayer d’obtenir la certification bio européenne pour pouvoir exporter nos produits. Nous serions très intéressés de monter un réseau de distribution au sein des églises. En attendant, Serge, un chef d’entreprise Chrétien de la région du Bassin d’Arcachon qui suit les cultes de la PO sur le net avec son épouse, a décidé de donner un mois chaque année à Beer Shéba pour venir nous épauler dans nos projets de construction. Une aide très précieuse. C’est lui qui est à la manœuvre pour l’atelier, afin qu’il soit construit dans les normes. Merci Seigneur pour tous ceux qui s’engagent !

Atelier moringa

L’atelier moringa en construction

 

La semaine dernière, nous avons eu la surprise de voir Julien débarquer à Beer Shéba. Converti depuis deux ans, ce jeune maraîcher a fait du stop entre Mulhouse et Beer Shéba (!!) pour venir nous aider. 13 jours de voyage qu’il nous a racontés au culte dimanche dernier. En chemin, il a pu prêcher l’Évangile à des réfugiés et en a baptisé quatre au Sahara Occidental ! Rachel, une étudiante Suisse en biologie est actuellement en train de faire son stage de cinq mois à Beer Shéba, en compagnie des deux volontaires de la Solidarité Internationale déjà sur place, Raphaël et Sarah. C’est elle qui va nous appuyer pour tout le côté administratif de la certification bio avec Ecocert.

Tracteur

Le tracteur de Beer Shéba conduit par Johannes

Éducation

Heesuk est de plus en plus impliquée dans le projet « Lecture pour Tous » avec la SIL-LEAD et le Gouvernement du Sénégal.  Le but : apprendre aux enfants à lire dans leur langue maternelle avant d’apprendre à lire en français. Son travail de consultante est très apprécié. Petit à petit, par la grâce de Dieu, elle montre ses compétences dans le domaine de l’alphabétisation et amène l’Evangile dans ce milieu très masculin et très conservateur de l’Éducation Nationale au Sénégal. Au final, ce sont des centaines de milliers d’enfants qui vont pouvoir lire et écrire grâce à elle et à son équipe, car le programme est prévu pour toucher 4'000 écoles !

A Noël dernier, nous avons fini d’écrire un projet que nous présentons à l’Agence Française de Développement avec le soutien du DEFAP, le Service Protestant des Missions. Ce projet intitulé « EPI » (écoles protestantes inclusives) vise à construire un centre de formation d’enseignants pour toutes les écoles chrétiennes du Sénégal et des pays voisins (Guinée, Mali). « L’Institut Jean Calvin », prévu à Sandiara sur un terrain donné par la mairie, sera un outil au service de toute l’Église pour transformer une génération d’enseignants et d’élèves grâce à l’Évangile. Merci de prier pour la réponse de l’AFD, attendue en juillet.

Toujours dans l’éducation, les salles de classe du premier étage de l’école « Les Vainqueurs » à Mbour sont terminées. Pour la première fois, Louise, la directrice, a son propre bureau ! Près de 100 enfants sont inscrits cette année. L’école nous a ouvert les portes des cœurs dans le quartier et les voisins sont beaucoup plus ouverts à l’Évangile qu’avant.

Également, grâce à la mobilisation des enfants et des professeurs du Collège Daniel à Guebwiller, et à l’aide du Secours Protestant avec notre frère Laurent Saez, deux salles de classe ont été construite près de l’église de Gorou. La vision de Jokeel « Une église, une école » prend forme !

 

Salle de classe

Salle de classe au premier étage de l’école « Les Vainqueurs »

Église de Mbour

Cet été, Anne-Marie, une sénatrice issue d’une ancienne famille de Mbour, s’est convertie par le ministère de Jokeel. Elle a amené son fils Maurice à Mbodiène où il s’est tout de suite donné au Seigneur. Maurice est connu au Sénégal car il joue pour l’équipe nationale de basket. En manque de club depuis qu’il ne joue plus pour la NBA, Maurice a demandé la prière. Éric a prié le Seigneur de manifester sa gloire en obtenant un contrat pour lui avant la fin de la semaine. Le soir du 6ème jour, Anne-Marie nous a appelés en disant que son fils venait de signer avec un club russe. Merci Seigneur, tu es toujours précis ! Suite à cela, Anne-Marie a ouvert sa maison pour commencer les cultes à Mbour dans sa grande cour chaque dimanche soir. Jokeel a demandé à Pape Michel de démarrer l’église là-bas. Très vite, les gens du quartier sont venus grâce aux guérisons et aux paroles de connaissance.  C’est une nouvelle aventure pour l’église, qui était présente à Mbour depuis des années par le ministère des talibés et de la radio, mais qui n’avait jamais eu une porte ouverte pour commencer les cultes. Éric a prêché là-bas dimanche passé et a eu la joie de voir 4 nouvelles personnes donner leur vie à Dieu.

Au mois de mai, nous aurons une grande cérémonie à Mbodène pour l’ordination de plusieurs pasteurs, diacres et évangélistes des églises de la Porte Ouverte au Sénégal. Tout le monde s’y prépare depuis plusieurs mois par des cotisations et des habits de fête. Claude et Martine Schmerber, les fondateurs de la mission au Sénégal, viendront faire un séminaire pour les futurs pasteurs début mai, tandis que Samuel Peterschmitt fera le déplacement avec plusieurs pasteurs français pour la cérémonie elle-même. Nous attendons ce moment avec une grande joie !

Parmi les futurs pasteurs, il y a Albert, du village de Ndoffane. L’un de ses frères était marabout musulman, très opposé à l’Évangile. La semaine passée, il a eu une crise qui l’a plongé dans le coma. Après plusieurs minutes, son corps s’est raidi et il a cessé de respirer. A ce moment-là, Albert est entré dans la case. En voyant son frère mort, il a crié « Au nom de Jésus ». Immédiatement, le frère s’est levé sur son lit en disant à tout le monde « J’étais mort, j’étais mort ». Ensuite, il a dit « ce sont les Chrétiens qui ont raison » et il a donné sa vie publiquement à Christ. Albert prendra en juin la place de pasteur de l’Église de Ndiaganiao. Merci de prier pour lui afin que le Saint-Esprit se manifeste puissamment là-bas dans son ministère.

Voyage en Afrique du sud

En février, l’Association Internationale des Écoles Chrétiennes, organisation pour laquelle œuvre notre frère Daniel Neuhaus, a invité Heesuk et Éric a la rencontre Africaine de l’association qui se déroulait cette année en Afrique du Sud. Après la réunion, passionnante, où nous avons pu rencontrer les acteurs de l’éducation chrétienne de toute l’Afrique, nous avons décidé d’aller rendre visite à Kwasizabantu, une ferme chrétienne située dans les collines de la province du Kwazulu-Natal, issue du réveil parmi les Zoulous en 1966. Cette ferme est également une mission qui est présente dans 14 pays. C’est par le ministère de Kwasizabantu France qu’Éric est devenu chrétien en 1984.

 

Culte a kwasizabantu

Vue partielle de la salle de culte à Kwasizabantu

 

Cette visite a été une grande source d’inspiration pour nous. C’est un Beer Shéba puissance 50 que nous avons trouvé là-bas, avec une parfaite intégration entre le ministère d’implantation de l’église, le travail social et les projets d’entreprise qui permettent de financer la mission. Plus qu’une mission, c’est une petite ville chrétienne, où blancs et noirs vivent et travaillent ensemble. Parmi les réalisations, une salle de culte de 8’000 places, un ministère permanent auprès de 400 jeunes drogués logés à la ferme, un hôpital où sont accueillis les malades du SIDA en phase terminale (d’où beaucoup sortent guéris), une fabrique d’eau minérale d’où partent 40 semi-remorques pour livrer l’eau dans tout le pays, une grande plantation d’avocatiers et de poivrons, une école pour 500 enfants, un supermarché, etc. Incroyable ! Comme le dit le fondateur, Erlo Steger, « l’essentiel c’est de toujours garder Jésus au centre de tout ». AMEN.

 

L usine de production d eau minerale a kwasizabantu

L’usine de production d’eau minérale à Kwasizabantu

Nouvelles de la famille

Le départ de Johanna pour faire ses études en France était prévu de longue date. Acceptée en première année en école d’architecture, Dieu lui a ouvert une belle porte pour loger et étudier à Paris. Nous avions pas mal d’appréhension en tant que parents mais jusqu’ici, tout va à merveille et notre petite africaine de Paris s’adapte bien ! Elle a trouvé des amis chrétiens avec qui elle se réunit au sein d’un groupe de maison et passe une partie des weekends chez ses grands-parents. Le départ de Loïs, lui, n’était pas du tout au programme… Confrontée à la nécessité de revenir dans le système français après avoir fait l’école plusieurs années en langue anglaise avec les autres enfants de missionnaires, Loïs a préféré finir le lycée en Angleterre. Une famille chrétienne de nos amis l’a très généreusement accueillie chez eux. Ils habitent juste à côté d’une très bonne école de filles qui a accepté de scolariser Loïs gratuitement ! Un concours de circonstances du Seigneur, d’autant que la famille avait prié le jour avant qu’on leur écrive pour recevoir quelqu’un chez eux (!). Malgré tout cela, la transition de l’Afrique ensoleillée et chaleureuse vers l’Angleterre pluvieuse et froide a été très difficile pour Loïs. Nous sommes allés la visiter en novembre et Heesuk lui a fait la surprise d’aller la voir la semaine passée à Paris (alors qu’elle visitait Johanna pendant les vacances de Pâques) pour prier pour elle et l’encourager. Depuis, ça va mieux ! Merci de tout cœur pour vos prières pour Loïs.

Chloé termine en juillet son école à BCS, l’école missionnaire anglaise de la WEC, où nos trois filles ont été scolarisées. La petite école française près de chez nous est en plein bouleversement et ne va sans doute plus proposer une classe de première et de Terminale. Cela va nous obliger à envoyer Chloé étudier à Dakar. Ouh là là ! … Mais encore une fois, le Seigneur est en train d’ouvrir une porte. Une famille chrétienne habitant tout près d’une école française est d’accord pour la recevoir chez eux. Elle sera avec nous les weekends. Merci de prier pour Chloé, qui appréhende beaucoup le retour dans le système français après 8 ans passés dans le système anglais !

 

Lois et johanna

Loïs et Johanna pendant notre visite à Loïs en Angleterre

Livre sur les femmes africaines de la Bible

Depuis deux ans, le Saint-Esprit nous travaille pour que nous écrivions un livre destiné à encourager les femmes africaines dans leur foi. Il est finalement sorti grâce aux efforts et à la persévérance de Priscilla Gagnieux et de son équipe des éditions Philadelphie. Merci à vous tous ! Son titre : « La Reine du Midi se lèvera – À la rencontre de 12 femmes africaines de la Bible ». Il est disponible à la commande sur le lien suivant : https://www.philadelphie.com/la-reine-du-midi-se-levera-eric-et-heesuk-toumieux-a5107.html.

Si vous connaissez des chrétiennes africaines ou d’origine africaine, ce livre sera une source d’inspiration particulière pour elles. Mais il intéressera aussi tous ceux qui s’intéressent à l’Afrique et à l’étude des femmes de la Bible. Les bénéfices de la vente du livre iront à l’œuvre missionnaire.

 

La reine du midi se levera

La Reine du Midi se lèvera ​

Merci à vous tous pour votre soutien fidèle à notre famille et à la mission au Sénégal. Nous vous embrassons chaleureusement.

En Jésus.

Éric

Projet Beer Shéba Beersheba Project Sénégal nouvelles