Nouvelles de la mission au Sénégal - 2016

Les églises de la Porte Ouverte au Sénégal, l’équipe de Beer Shéba et notre famille vous saluent dans le précieux nom de Jésus. Salutations africaines qui s’accompagnent de quelques nouvelles du champ missionnaire. Comme vous allez vous en apercevoir en lisant ces lignes, ça bouge de tous les côtés et parfois on se demande si on sera capable de porter tous ces projets en même temps… et puis on réalise que ce n'est pas nous qui portons ! Nous avons eu la grâce de voir s'accomplir en 2016 la parole prophétique qui nous avait été adressée à Mulhouse durant notre visite à l'été 2015, qui parlait des nouvelles portes que le Seigneur était en train d'ouvrir dans notre mission au Sénégal. Merci Seigneur Jésus !

Croissance, guérisons et baptêmes

Les églises de la mission grandissent. Cette année 2016 a été l’année des cellules de maison. On dénombre aujourd’hui 42 cellules pour les adultes et 18 cellules pour les enfants. C’est en grande partie dans les cellules que se manifeste la vie de l’église, par la puissance du Saint-Esprit : délivrances, guérisons, restaurations. Les cellules permettent de faire grandir une génération de leaders chrétiens qui petit à petit prennent de l'importance dans l'église. Culturellement, il est assez difficile au Sénégal pour les jeunes de diriger face aux ainés. Cela prend du temps de faire comprendre qu'il n'en est pas ainsi dans l'église, où ce n'est pas l'ancienneté qui compte avant tout, mais l'onction et l'appel de Dieu. Merci de prier pour le pasteur Jokeel, qui coordonne le travail de toutes les églises, pour qu'il puisse prendre le temps de former ces nouveaux responsables.

Merci de prier pour sa famille, avec Louise et les enfants Débora, Eliézer et Grace (ci-dessous à 1 an !)

Mme Jokeel

Pasteur Jokeel

Grace

Cette année, nous avons reçu 6 groupes de visiteurs. Parmi eux, un groupe de l'église Méthodiste de Muntzenheim, emmené par la famille Fortier, qui a installé l'électricité et la sonorisation dans l'église de Mbodiène. Récemment, ce sont les 4 mousquetaires (Guy, Yannick, Yves et Fabrice) de la Porte Ouverte qui ont donné 3 semaines de leurs vacances pour venir refaire toute l'électricité à la Mission. Merci à vous tous pour cet engagement concret au service de la mission, qui nous fait chaud au cœur! 

Écoles, talibés et éducation chrétienne

Jokeel porte en lui depuis longtemps la vision « une église, une école ». C’est cette année que Dieu a commencé à lui montrer que cette vision allait s’accomplir pendant son ministère. Après l’ouverture de l’école maternelle « Les Vainqueurs » en 2014 sur le centre talibés à Mbour, c’est au tour de Faylar de construire son école sur le terrain du projet d’agriculture irriguée à l'énergie solaire. Et l’église de Gorou est déjà en piste pour la troisième. C'est beaucoup grâce à un missionnaire brésilien, Ricardo, qui dirige le programme d’éducation pour la petite enfance « PEPE » (ça ne s’invente pas) et aide les églises de toutes dénominations à concrétiser leur rêve d’ouvrir des écoles. Heesuk appuie la Mission PEPE en tant que formatrice d'enseignants depuis plusieurs années maintenant.

L'église de Mulhouse nous a beaucoup encouragés cette année dans cette direction. Grâce aux dons reçus par l'équipe des cyclistes qui a récolté des fonds pour le projet en roulant 1 000 km à travers les Vosges, grâce aux ventes missionnaires, grâce aussi à la mobilisation de plusieurs Chrétiens de France et de Suisse (merci Gilles pour le soutien de joueurs de l'équipe du FC Zürich, merci Rose-Marie pour les brioches que tu as vendues!), le deuxième étage du bâtiment du centre talibé est presque fini. Il accueillera deux salles de classe et des chambres pour les jeunes de l'équipe qui encadrent les talibés. En janvier 2017, notre équipière Ewien, qui est photographe professionnelle, présentera à l'église une série de photos artistiques intitulée « Rêves de Talibés », pour sensibiliser les Chrétiens de France à la situation de ces enfants.

Centre talibes 01

Centre talibes 02

Construction du 2ème étage au Centre Talibés – L'une des 12 photos du projet « Rêves de Talibés »

En parallèle, Heesuk et Éric ont rassemblé les pasteurs responsables de toutes les fédérations d’églises et de missions au Sénégal autour des premières « Assises de l’Éducation Protestante et Évangélique » jamais organisées dans le pays. Ces assises se sont tenues à Dakar au Phare de l’Espérance début décembre. Heesuk y a fait une présentation sur l'état de l'éducation au Sénégal qui a profondément touché et remis en question les responsables des églises. Pour nous aider, nous avons fait appel à plusieurs invités dont Anne-Marie Jayer de l'ACSI (Association Internationale des Écoles Chrétiennes dont Daniel Neuhaus est le directeur), le pasteur Jean-Luc Blanc du DEFAP et le pasteur Josias Sanogo du Burkina Faso, responsable de la mission CREDO qui gère une école de formation d'enseignants de 400 élèves ! Le miracle a eu lieu le dernier jour … tous les pasteurs ont décidé de mettre leurs vieilles querelles de côté et se sont unis pour fonder ensemble un Institut Chrétien de Formation d’Enseignants. C’est Beer Shéba qui accueillera l’Institut à Sandiara sur un terrain offert par le maire Serigne Diop, un conseiller du Président Macky Sall qui est devenu, par la grâce de Dieu, un grand ami !

 

Éducation chretienne

Les participants aux assises de l'éducation chrétienne au Sénégal

Beer Shéba : Veaux, vaches, cochons … moringa

Beer Shéba s’est encore beaucoup développé cette année. Nous avons 22 stagiaires avec nous, qui nous viennent du Sénégal, du Mali, de la Guinée-Bissau, du Congo et du Togo. C’est la 5ème promotion. En tout, ce sont presque 100 jeunes chrétiens que Beer Shéba a formés depuis le début de l’école de disciples. Nous sommes en contact avec les anciens qui, pour la plupart, ont très bien réussi. Pour la moitié d’entre eux, ils sont employés par des projets agricoles. Plusieurs réussissent bien dans leur champ au village. Ce qui nous réjouit beaucoup, c’est de constater que pour la grande majorité d’entre eux, ils sont très engagés dans le ministère d'évangélisation et d'enseignement.

Autour d'Heesuk et d’Éric, l'équipe de Beer Shéba, faite de Sénégalais issus de l'église locale et de missionnaires expatriés, continue de grandir. Merci de prier pour eux et pour que le Saint-Esprit soit toujours honoré et écouté dans nos prises de décision.

 

Equipiers mission

Récemment, notre ami Elie Widmer est venu avec un drone et a réalisé un petit survol de Beer Shéba. Cliquez sur le lien suivant pour une promenade aérienne de 3mn au-dessus de Beer Shéba : https://www.youtube.com/watch?v=8zzhNgnyJRc&t=11s

Avec l’aide de la Porte Ouverte, nous avons pu construire la nouvelle chapelle de Beer Shéba, qui sert aussi de salle de classe. Vue imprenable sur la forêt et les jardins des stagiaires. Chaque dimanche, une cinquantaine de personnes célèbrent le culte à Beer Shéba, y compris les villageois vivant autour qui ont donné leur vie au Seigneur. C’est Nicolas et Ernest qui dirigent le culte. Tous deux sont anciens stagiaires. Nicolas, presque aveugle (1/20ème de vision) a implanté à lui seul 5 cellules autour de Beer Shéba ! Beaucoup de jeunes s'y rendent. L'un d'eux, Birame, était un Musulman d'un village proche de celui de Nicolas. Atteint d'une maladie mortelle, ses parents n'avaient plus aucun espoir pour lui. Nicolas l'a pris chez lui et a prié des nuits entières pour lui jusqu'à sa complète guérison. Il s'est donné au Seigneur et témoigne désormais à sa communauté de l'Évangile du salut et de la guérison.

javascript:void(0);

Nuit de priere 01

Nuit de priere 02

Enseignement et nuit de prière dans la nouvelle chapelle de Beer Shéba

Vous voulez un aperçu visuel (et sonore !) d'un culte à Beer Shéba ? Cliquez sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=ypT6QxtQxeU.

Cette année nous avons beaucoup cultivé pendant la saison des pluies. La terre de Beer Shéba, autrefois appelée « le désert » par les habitants des villages voisins, s'est transformée en grenier à céréales.

Grenier cereales 01

Grenier cereales 02

Cette année, nous avons aussi eu la joie de recevoir le soutien d'un groupe d'agriculteurs Français et Suisses menés par Alfred Klinghammer, Joël Nussbaumer, Claude Schmerber et Guido Berger. Objectif 2017 : Un tracteur pour Beer Shéba ! La route qui mène à l’autosuffisance est encore longue, mais par la grâce de Dieu, les progrès sont constants. Nous vendons de la viande bio, surtout des délicieuses saucisses de porc et de bœuf (merci Serge et Fabienne Herrbrech !), que nous préparons dans un labo hygiénique disposant d’une chambre froide. Le tout fonctionne à l'énergie solaire. Actuellement, nous nous préparons à passer le cap des 500 poulets fermiers vendus chaque mois. Nous avons eu pas mal d'attaques au niveau de notre troupeau de chèvres, mais suite à un jeûne collectif, les problèmes de santé à répétition se sont arrêtés. Merci Seigneur !

Saucisses

Vaches

Shane, Thiara, Abdoulaye et Katie à la production de saucisses bio. À droite, les taureaux à l'embouche.

Nous produisons aussi de la poudre de moringa, en partenariat avec les femmes qui habitent autour de Beer Shéba. L’an prochain, nous voulons construire une petite unité de production de poudre et d’huile de moringa que nous essaierons de faire certifier « Agriculture Biologique ».

Une première à l'initiative de Beer Shéba : nous avons pu créer à Saly un marché de producteurs locaux que nous avons appelé « DUNDAL », c'est à dire « faire vivre » en langue wolof. La première édition a été un succès. Nous avons rassemblé une trentaine d'exposants autour de Beer Shéba et nous avons pu rendre témoignage de la grâce de Dieu à beaucoup de personnes sur ce marché. Merci de prier avec nous pour le succès de la deuxième édition, le 14 janvier prochain.

Stagiaires 01

Dundal

Avec les stagiaires Suisses (Gilles et Yaël) et Malien (Joël) sur le stand Beer Shéba à Dundal.

L’éducation multilingue

Après 17 ans passés à la SIL/Wycliffe, nous sentons que le Seigneur nous conduit à quitter cette mission, qui nous a beaucoup aidés et soutenus toutes ces années, pour développer notre ministère au dehors. Depuis plusieurs années, Heesuk est consultante au projet d’Éducation Multilingue « EMiLe», qui vise à améliorer la qualité de l'éducation, actuellement en crise au Sénégal. Le Ministère de l’Éducation et l’Agence de Coopération américaine USAID se sont inspirés du travail de l'équipe d'EMiLe pour lancer un vaste projet d’intégration des langues nationales dans l’éducation primaire, y compris la langue sérère. Heesuk a été approchée pour y être consultante. C'est encore une nouvelle porte que Dieu lui ouvre pour contribuer à l'amélioration de l'éducation des enfants du pays ! En dehors de cela, elle prévoit d'assurer le pilotage technique du futur Institut Pédagogique de Formation d'Enseignants Chrétiens qui verra le jour à Sandiara sous le couvert de Beer Shéba. Beaucoup de travail à venir mais beaucoup de joie de voir le Seigneur nous ouvrir ces nouvelles portes. Merci de prier pour que Dieu pourvoie à toutes les ressources nécessaires, particulièrement en termes de personnel, pour ces projets.

Education 01

Education 02

Heesuk en formation des enseignants et avec Catherine, responsable des stagiaires femmes à Beer Shéba.

Heesuk s'est investie pour mieux équiper les groupes de jeunes filles chrétiennes des églises sérères, et en particulier celui de Faylar. Dans le cadre des « Sœurs pour l'Afrique », une initiative visant à réunir des chrétiennes africaines et des groupes de femmes d'origine africaine vivant en Europe, elle a pu organiser avec Louise une formation à Beer Shéba. Au programme : alphabétisation en Sérère, technique de culture intensive du moringa et études sur les 12 femmes africaines de la Bible, un sujet passionnant qui a commencé comme une série d'études bibliques et qui s'est transformé en livre. Si Dieu le permet, nous trouverons un éditeur l'an prochain (2017) pour le publier.

Education 03

Education 04

Notre famille

Tout le monde va bien, par la grâce de Dieu. Notre ainée Johanna est en Terminale et se prépare à nous quitter l'an prochain pour aller étudier l'architecture en France. Merci de prier pour elle et pour nous dans ces moments de transition pas faciles. Loïs est aussi en année d'examen : elle finit l'école missionnaire anglaise de la WEC et devrait rejoindre l'école française l'an prochain en classe de 1ère. Chloé la suivra normalement une année plus tard.

Notre reconnaissance va au Seigneur pour sa conduite merveilleuse cette année. Notre reconnaissance va aussi à vous tous qui nous soutenez dans la prière et par votre amour manifesté concrètement de beaucoup de façons. Soyez encouragés dans ce partenariat missionnaire !

 

NB : Pour recevoir des nouvelles régulières et fraîches de la mission, retrouvez-nous désormais sur les réseaux sociaux. En particulier sur la page personnelle Facebook de Éric, celle de Beer Shéba, et sur Instagram.

 

Famille

 

Merci de continuer à prier pour nous et pour l'œuvre de Dieu au Sénégal !

Beersheba Project Sénégal nouvelles Projet Beer Shéba