Présentation du Projet Beer Shéba

EN VEDETTE

1ère partie d'une série présentant nos anciens stagiaires dans leur communauté.

Lire la suite

2ème partie d'une série présentant nos anciens stagiaires dans leur communauté.

Lire la suite

3ème partie d'une série présentant nos anciens stagiaires dans leur communauté.

Lire la suite

Dernières vidéos publiées

L'histoire d'une bonne nouvelle : Farmer Managed Natural Regeneration par World Vision Australia
L'histoire d'une bonne nouvelle : Farmer Managed Natural Regeneration par World Vision Australia

C’est le moment de laisser sortir le génie de sa lampe. Tony Rinaudo présente cette bonne nouvelle pour monde déboisé et dégradé. - c’est l’histoire de Farmer Managed Natural Regeneration (FMNR) - qui pourrait se traduire par : régénération naturelle gérée par le fermier - quelque chose qui peut être mis en place relativement rapidement, avec un petit budget, et avoir un grand impact. FMNR à de grandes conséquences dans la génération de revenus, la réduction de risques de catastrophes, la réduction du processus de famine et de conflits, la restauration de terres et de forêts, la sécurité alimentaire, l’adaptation aux changements climatiques et l’atténuation… d’autres choses. Nous sommes heureux de vous partager l’action de FMNR. Si vous désirez télécharger la vidéo, visitez http://keepvid.com/ et utilisez le permalien pour la télécharger.

Éric à la conférence annuelle d'ECHO
Éric à la conférence annuelle d'ECHO

Présentation de TIPA, un procédé israélien d'irrigation en goutte-à-goutte à basse-gravité dans le Sénégal rural avec World Vision. (Vidéo en anglais)

DERNIÈRES PUBLICATIONS

Expert en pompe à corde

 Pompe a corde   Nous avons eu la joie d’avoir la visite d’un visiteur Néerlandais durant une semaine, Henk Holtslag, expert à la retraite. Il a une très grande expérience dans la coopération et en particulier dans le développement et la production de pompes à corde. Son expertise est la solution technique à bas-coût pour l’extraction de l’eau. Ayant vécu 11 ans au Nicaragua et construit plusieurs pompes à corde, c’est vraiment un expert. Il est venu pour pourvoir à nos besoins, mais il ne s’est pas ménagé pour construire quelques pompes. Qu’il soit bénis !

     Il nous a montré comment fabriquer les outils jusqu'au résultat final. Nous avons fait les magasins locaux pour obtenir le matériel nécessaire. Ainsi, avec une meuleuse d’angle et un poste à souder, nous étions d’attaque. Des tubes en acier galvanisé, des tuyaux en PVC et de vieux pneus étaient les composants principaux pour fabriquer une pompe à corde. Nous croyons qu’il va revenir auprès de nous en février pour construire une pompe à corde à éolienne qui irriguera notre verger et procurera un point d’eau pour faire passer le bétail de l’autre côté de la barrière. Génial !

Lire la suite

Année internationale des forêts - 2011

Logo

2011 a été l'année des forêts !!! Voici quelques informations interressantes venant du site http://www.fao.org/forestry/iyf2011/fr/

Lire la suite

Termite

Termites : nuisance ou bénédiction ?

     Dans nos champs, les compagnons les plus nombreux des fermiers sont les termites qui cultivent des moisissures sur des matières excrété par les plantes riches en carbone. En d’autres termes, elles défèquent de la sciure dans des chambres souterraines où l’humidité et la température sont contrôlées, et mangent ainsi les champignons qui poussent dessus. Voyez-vous sur la photo les petits modules blancs (appelés mycotêtes) ? Ce sont les morceaux que les termites récoltent pour leur nourriture.

 

Termites

 

Pour les fermiers sahéliens, cette relation a plusieurs implications majeures :

  1. Les termites, avec l’aide des moisissures, décomposent constamment la matière organique, absorbable par les plantes, contenue dans les nutriments du sol. C’est tout particulièrement important lors de la saison sèche lorsque la plupart des décomposeurs du sol sont endormis.

  2. Afin de chercher et transporter la matière organique, les termites créent un important réseau de galeries souterraines, améliorant la structure du sol durant le processus.

  3. Puisque les moisissures (contrairement aux bactéries) sont connues pour préférer, en principe, la matière organique à dominante carbonée, les termites recherchent précisément ce genre de matière organique que sont habituellement les feuilles et les branches sèchent, mortes et marrons.

   Pour les nombreux fermiers qui considèrent les termites comme de très sérieux nuisibles pour les récoltes, cela devrait être rassurant de constater qu’habituellement ils n’attaquent les plantes vivantes qu’en dernier ressort, lorsque toutes les autres formes de matières organiques du champ sont épuisées.

Nourrissez les termites et elles nourriront votre sol. Affamez-les et elles vous affameront aussi.

 

Noah Elhardt, Projet Beer Shéba

Nouvelles de la mission au Sénégal - 2016

Les églises de la Porte Ouverte au Sénégal, l’équipe de Beer Shéba et notre famille vous saluent dans le précieux nom de Jésus. Salutations africaines qui s’accompagnent de quelques nouvelles du champ missionnaire. Comme vous allez vous en apercevoir en lisant ces lignes, ça bouge de tous les côtés et parfois on se demande si on sera capable de porter tous ces projets en même temps… et puis on réalise que ce n'est pas nous qui portons ! Nous avons eu la grâce de voir s'accomplir en 2016 la parole prophétique qui nous avait été adressée à Mulhouse durant notre visite à l'été 2015, qui parlait des nouvelles portes que le Seigneur était en train d'ouvrir dans notre mission au Sénégal. Merci Seigneur Jésus !

Lire la suite

Nouvelles de la mission au Sénégal - 2015

Juillet 2015

La famille Toumieux vous salue ! Cela fait maintenant 5 ans que nous habitons à Mbour, dans la maison que le Seigneur nous a trouvée par miracle et dont le bail devait durer 6 mois, le temps que le propriétaire la vende. Ces dernières années, nous avons eu la joie de voir, les uns après les autres, les membres de notre équipe de Beer Shéba déménager dans notre voisinage pour former une communauté. Les Friesen, les Toombs, les Niles, les Elhardt sont à moins de 500 m de chez nous ce qui nous permet de nous soutenir et de nous entraider.

 

Lire la suite

Date de dernière mise à jour : 07/02/2015